Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Une fleur de Paris
Une fleur de Paris
Menu
La "Barque Solaire" de Karel Zlin

La "Barque Solaire" de Karel Zlin

La "Barque Solaire" de Karel Zlin

Pour les Égyptiens de l'Antiquité, le cycle perpétuel du lever et du coucher du soleil est comparable au cycle de la vie et de la mort. Ainsi, chaque matin le soleil naît à l'orient, croît jusqu'au zénith, puis vieillit jusqu'à l'occident où il disparaît dans le royaume des morts.

Ce voyage diurne, le dieu solaire Rê le fait à bord d'une barque appelée mandjet. Le choix d'une barque comme moyen de transport se comprend aisément dans une civilisation résolument fluviale où le Nil occupe la place d'axe principal de communication et de source quasi-exclusive d'alimentation grâce aux crues, à l'irrigation et à la pêche.

Le périple perpétuel de Rê ne connaît pas de pause à la tombée de la nuit; bien au contraire, il ne fait que recommencer. C'est aux commandes d'une autre barque, appelée mesektet qu'il entame son périple souterrain et traverse les douze heures de la nuit avant de pouvoir renaître au matin. Dans le royaume des morts (la nuit), il doit affronter les forces du chaos dont le représentant le plus puissant est le serpent Apophis. Il est accompagné sur la barque par d'autres divinités qui, comme Seth, l'aident à lutter contre le chaos.

Les Égyptiens de l'Antiquité ont imaginé qu'en s'associant au dieu solaire lors de sa course perpétuelle à bord des barques sacrés, leurs âmes vivraient éternellement. C'est ainsi que le culte funéraire est fortement marqué par ce mythe solaire. Par exemple, on construisait de préférences les tombeaux sur la rive occidentale du Nil (où « meurt » le soleil) et lors de l'enterrement on faisait traverser le fleuve au défunt sur des barques semblables à celle du dieu solaire.

 Ici, dans le parc du Château de Rambouillet, la "Barque Solaire" est du sculpteur, peintre et poète français d'origine tchèque Karel Zlin. On y voit un homme nu, bras droit plié au-dessus de la tête, scrute l'horizon, debout sur une embarcation posée sur deux roues, qui tient de la gondole vénitienne. 

La "Barque Solaire" de Karel Zlin
La "Barque Solaire" de Karel Zlin
La "Barque Solaire" de Karel Zlin
La "Barque Solaire" de Karel Zlin

C'est pendant le deuxième septennat de François Mitterrand, que le sculpteur Karel Zlin réalisa cette oeuvre monumentale.   -  

« A l’époque j’avais la chance d’avoir mon atelier rue du Louvre en face des grandes rédactions de journaux comme Le Figaro, Le Nouvel observateur. Mon atelier était fréquenté par les journalistes. Un jour ils ont emmené ce monsieur à mon atelier. Il a collectionné beaucoup d’œuvres il s’est entouré d’artistes, de plasticiens, d’écrivains. J’ai eu plusieurs entretiens avec lui. Il a acheté quelques oeuvres à mon atelier, des tableaux. Après, indépendamment de François Mitterrand, j’ai réussi à avoir une commande du ministère de la Culture : un grand bronze qui pèse trois tonnes et demi et qui mesure 7,50 m de longueur et 3,80 m de hauteur. C’était ma première pièce qui est placée dans le quinconce du parc du château de Rambouillet. »

La "Barque Solaire" de Karel Zlin

Date 1993

Précision sur les dates Inauguration le 9 octobre 1993

Nature pérenne

Procédure Commande publique Numéro d'inventaire FNAC 93401

Contexte de production

Réalisée dans le cadre de la rénovation du parc

Domaine(s) sculpture, sculpture monumentale

Matériaux bronze, feuille d'or

Précision sur les matériaux bronze patiné et ciré, dorure à la feuille

Collection Commande publique

Propriétaire FNAC - commande à l'artiste

La "Barque Solaire" de Karel Zlin