Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Une fleur de Paris
Une fleur de Paris
Menu
L'if à baies : plante toxique

L'if à baies : plante toxique

L'if à baies : plante toxique 

Espèce arbustive très prisée dans les parcs et jardins, l’if à baies est un conifère pourtant bien connu pour sa toxicité, souvent mortelle, aussi bien pour l’homme que pour de nombreuses espèces animales. Chez les équidés, l’if représente l'une des premières causes d’intoxications végétales. Aujourd’hui, bien que la présence de l’arbre/arbuste dans les prairies demeure assez rare, les chevaux s’intoxiquent principalement en ingérant des résidus de taille laissés à leur portée…

L’if commun ou if à baies (Taxus baccata) est un conifère non résineux de la famille des Taxacées, à feuillage touffu et persistant. Cet arbre/arbuste peut atteindre jusqu’à 15-20 mètres de haut et présente une longévité exceptionnelle (spécimens âgés de plus de 1000 ans).

L’if commun ou if à baies (Taxus baccata) est un conifère non résineux de la famille des Taxacées, à feuillage touffu et persistant. Cet arbre/arbuste peut atteindre jusqu’à 15-20 mètres de haut et présente une longévité exceptionnelle (spécimens âgés de plus de 1000 ans).

Le tronc et l'écorce

 

Le tronc, d’où partent des branches à quelques centimètres du sol, est court et noueux. Il peut mesurer jusqu’à plus de 4 mètres de diamètre chez certains vieux spécimens. Assez fine et écailleuse, l’écorce est généralement de couleur brune à brun rougeâtre, parfois très foncée voire pourpre.

 

Les feuilles    Allongées, aplaties et molles, les feuilles de l’if à baies sont des aiguilles lancéolées (à bout pointu) non piquantes, de 2 à 4 cm de longueur. De couleur vert foncé sur le dessus et vert plus pâle en-dessous, elles sont disposées en spirale. Les rameaux de l’année sont souples et d’un vert assez clair.

Les feuilles Allongées, aplaties et molles, les feuilles de l’if à baies sont des aiguilles lancéolées (à bout pointu) non piquantes, de 2 à 4 cm de longueur. De couleur vert foncé sur le dessus et vert plus pâle en-dessous, elles sont disposées en spirale. Les rameaux de l’année sont souples et d’un vert assez clair.

Les fruits

 

Le fruit est une enveloppe mucilagineuse charnue, ouverte au sommet, de couleur rouge vif et sucrée – appelée « arille » – renfermant une graine noire. Les arilles sont la seule partie non toxique de la plante.

La toxicité de la plante serait maximale en hiver, en lien avec une concentration en taxine plus élevée à cette période qu’en été.

La toxicité de la plante serait maximale en hiver, en lien avec une concentration en taxine plus élevée à cette période qu’en été.

L’if à baies est toxique pour de nombreux mammifères (dont l’homme, la vache, le mouton, la chèvre, le porc, le chien…) et oiseaux, mais les équidés sont les plus sensibles à l’intoxication.

L’if à baies est toxique pour de nombreux mammifères (dont l’homme, la vache, le mouton, la chèvre, le porc, le chien…) et oiseaux, mais les équidés sont les plus sensibles à l’intoxication.

Originaire d’Europe et d’Amérique du nord, l’if commun est très répandu en France. La plupart des spécimens à l’état naturel ayant été abattus, on le retrouve aujourd’hui quasi exclusivement dans les parcs et jardins, notamment sous forme arbustive, comme plante d’ornement (arbustes taillés, haies…). Résistant et très facile à tailler, cet arbre/arbuste est aussi apprécié pour le vert foncé de son feuillage touffu qui contraste avec le rouge vif des arilles. Il s’accommode de la plupart des sols et supporte les grands froids.

La saveur douce et sucrée de l’arille, le fait que les aiguilles ne piquent pas et ne présentent pas de résine, rendent la plante attractive pour les animaux. Les herbivores en consomment donc volontiers lorsqu’ils y ont accès.

La saveur douce et sucrée de l’arille, le fait que les aiguilles ne piquent pas et ne présentent pas de résine, rendent la plante attractive pour les animaux. Les herbivores en consomment donc volontiers lorsqu’ils y ont accès.

Toutes les parties de l’if à baies sont toxiques, à l’exception des arilles.

Les feuilles, les rameaux, l’écorce, le bois et les graines contiennent en effet des taxoïdes diterpéniques (alcaloïdes), dont la taxine B : une substance cardiotoxique (qui affecte gravement le cœur).

Les feuilles sont la partie la plus toxique. L’if contient également des huiles irritantes susceptibles de provoquer une inflammation gastro-intestinale.

Même une fois séchée (dans les fourrages par exemple), la plante reste toxique.

Même une fois séchée (dans les fourrages par exemple), la plante reste toxique.

Le danger n’est pas dans la prairie : gare aux jardins et déchets verts !

 

Aujourd’hui, bien que la présence d’if à baies soit rare dans les prairies, la plante reste néanmoins l'une des premières causes d’intoxications végétales chez les équidés. L’intoxication a en général lieu suite à l’ingestion de résidus de taille (déchets verts jetés en pâture, restes de taille non enlevés sur une pelouse où les chevaux ont accès…) ou de plante sur pied (jardins, haies…) à la portée directe des équidés, dans les infrastructures équestres et leur voisinage.