Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Une fleur de Paris
Une fleur de Paris
Menu
Une arcade du Palais des Tuileries reconstruite dans le Jardin

Une arcade du Palais des Tuileries reconstruite dans le Jardin

Une arcade du Palais des Tuileries reconstruite dans le Jardin

En 1564, la reine Catherine de Médicis décide de faire construire un palais hors de l’enceinte de Paris car elle ne veut plus habiter le palais des Tournelles où son mari, le roi Henri II, est mort accidentellement au cours d’un tournoi. Le terrain choisi se situe à l’emplacement des fabriques de tuiles installées depuis le XIIIe siècle (d’où le nom de « Tuileries »).

Une arcade du Palais des Tuileries reconstruite dans le Jardin

Le palais est quelque peu abandonné quand Louis XIV décide, en 1682, de transférer à Versailles le siège de la Cour.

Les Tuileries redeviennent un lieu de pouvoir à partir de septembre 1789 quand Louis XVI est ramené de Versailles par les Parisiens. Siège des assemblées révolutionnaires, puis palais impérial et royal, le château connaît des heures tumultueuses, notamment la journée du 10 août 1792 lorsque le palais est pris d’assaut par les fédérés et les ouvriers des faubourgs malgré la défense de la garde Suisse.

Citons aussi le retour de Napoléon de l’île d’Elbe en 1814 qui chasse Louis XVIII.

En mai 1871 lors de la « semaine sanglante » les insurgés de la commune insurrectionnelle mettent le feu aux bâtiments officiels pour tenter de retarder l’avance des troupes versaillaises.

Les Tuileries flambent et le Louvre failli subir le même sort, heureusement le courage de son directeur et des gardiens aidés par des soldats sauva le musée. Jusqu’en 1882 ne subsistent des Tuileries que des ruines noircies, le gouvernement républicain décide alors de raser complètement ce qui reste du palais et supprimer par la même occasion un symbole de la monarchie.

 Le Palais des Tuileries après l'incendie de mai 1871

Le Palais des Tuileries après l'incendie de mai 1871

Des morceaux de cette prestigieuse construction furent alors dispersés en Europe, le vestige le plus important fut intégré au château de Ponta en Corse. A Paris, une arcade fut installée à l’école des Ponts et Chaussées, dans le 7e arrondissement, de 1883 à 2009. C’est ce fragment de l’ancien palais des Tuileries qui, après restauration, a été installé dans la cour Marly de l’aile Richelieu.

Une arcade du Palais des Tuileries reconstruite dans le Jardin

Pourquoi un fragment de ce palais est il installé dans le musée ? Tout simplement parce que, depuis 2005, le jardin des Tuileries fait partie du domaine géré par le Louvre.

Une arcade du Palais des Tuileries reconstruite dans le Jardin

La reconstruction, ou restitution, d'une des arcades de l'ancien Palais des Tuileries est achevée. Le monument se trouve non loin du bassin rond du jardin des Tuileries, côté Seine. Oeuvres de Philibert Delorme et de Jean Bullant, les sculptures s'étaient effondrées lors de l'incendie du Palais pendant la Commune de Paris en 1871.

Une arcade du Palais des Tuileries reconstruite dans le Jardin

La restitution des arcades du Palais des Tuileries mêle pierres d'époque trouvées dans les ruines, et conservées depuis, et nouvelles pierres sculptées à l'identique d'après les débris et les gravures.

Trois arcades, deux dans le jardin et une dans la cour des sculptures du Musée du Louvre, sont, à ce jour, les seuls témoignages architecturaux de l'ancien Palais Royal de Catherine de Médicis.

Une arcade du Palais des Tuileries reconstruite dans le Jardin